top of page
IMG_2166.JPG

Les Articles

  • Photo du rédacteurLe Renard à Vélo

Monde : Bref tour de quelques écolieux exemplaires.

Y-a-t-il des grands écolieux à l'étranger de plus de 10 ans d'existance ? où sont-ils ?



Salut à vous tous!

Si vous êtes là, c'est qu'une petite voix voudrais bien savoir s'il existe des écolieux à l'étranger. Alors y-a-t-il des lieux de vie où les habitants expérimentent depuis plusieurs générations ? Sur quels continents ? Peut-être les conditions sont-elles plus favorables ailleurs ? Alors oui, il existe des écolieux partout dans le monde! Nous en entendons de plus en plus parler mais c'est encore bien peu. Certains sont pourtant installés et reconnus depuis plus de 40 ans! Ils sont répartis un peu partout, c'est ce que nous allons découvrir.

"Il existe des écolieux partout dans le monde! Nous en entendons de plus en plus parler mais c'est encore bien peu. Certains sont pourtant installés et reconnus depuis plus de 40 ans! "

Les écolieux dans le monde: Entre diversité et utopie commune.


Le concept d'écovillage a vu le jour au Sommet de la Terre a Rio en 1992. Mais certains sont en place depuis 1970 et tourné vers un retour à la terre comme Finhorn en Ecosse, considéré comme un des écovillages de références. Il est composé de 350 habitants. Il y a aussi Lebensgarten en Allemagne avec 250 résidents, Auroville en inde, Damanhur en Italie, Crystal Waters en Australie, The Farm aux Etats-Unis, Kookaburra Park Eco-village en Australie et d'autres encore. Pour avoir une vision globale de leur diversité, il est intéressant d'en connaître les grandes lignes.


Finhorn en Ecosse (1962) fut fondé par Eileen caddy, Peter Caddy et Dorothy Maclean. Aujourd'hui, ils sont près de 350 à vivre ensemble (31). Ils établirent en 1995 The Global Ecovillage Network (GEN), réseau d'écovillages à travers le monde. Il y a aujourd'hui 90 bâtiments écologiques, 3 éoliennes et The Living Machine, système de traitement des eaux usées par les plantes. Ils ont également une université afin de former à ce mode de vie.



Les maisons de bois de Findhorn, Ecosse (1)


Torri Superiore (1989) est un village situé dans les Alpes italiennes. Il à ressuscité depuis 1990 par des passionnés d'architecture et de la nature. Le village est régit par plusieurs entités qui sont l'Association culturelle de 25 membres, aussi propriétaires du village, la communauté de résidents et la coopérative de 6 personnes "Ture Nirvane". Cette dernière est responsable de chambres d'hôtes, du restaurant, des conférences et séminaires et permet de gérer au quotidiens les activités des résidents (cuisine, course, entretien...). Aujourd'hui sont restaurés 162 pièces et 20 logements sur 8 niveaux (32). Il est construit avec des matériaux écologiques, l'énergie vient en partie des panneaux solaires implantés dans la garrigue et des apports complémentaires en gaz, les habitants s’attellent à s'occuper du jardin permaculturel qui leur est cher et fait partie de leur identité.



Torri Superiore sur son rocher en Italie (2)


Lakabe en Espagne est un village abandonné qui fut squatté par les jeunes en 1980 (33) qui rêvaient de créer une société dans laquelle il aurait été possible de vivre au rythme de la nature. Aujourd'hui, l'utopie est toujours un mot fort qui les caractérise. Il est habité par 40 personnes qui cultivent leurs vergers, font vivre la ferme, font fonctionner le système de production d'énergie renouvelable en circuit isolé. Le reboisement de la forêt est aussi un de leurs projets tant que l'affront de la vie en communauté permettant de retrouver des relations équilibrées entre les personnes qui nous entourent. Ils permettent de participer à la vie de la communauté à travers des ateliers, des formations en méditation, gestion des conflits, yoga ainsi qu'à des leçon permettant d'apprendre des techniques de métiers anciens et l'artisanat ainsi que durant des portes ouvertes.



Lakabe dans la verdure espagnole (3)


Lebensgarten en Allemagne (1985) est une communauté, qui s'est créé dans le souhait d'une vie commune en harmonie avec la nature. L'association a été créé en 1986. Les bâtiments composants la majorité de la communauté sont des anciens bâtiments de 1938 construits pour les travailleurs de l'industrie de l'armement sous le régime national-socialiste. Depuis 1984 des personnes y se sont regroupés avec cette idée commune. Actuellement, il y a une centaine de personne qui vivent ce projet. Chaque personne est économiquement responsable de soi, mais le temps et les activités sont partagés. L'entraide est la priorité. L'ouverture aux nouveaux arrivants est une particularité de ce lieu. L'inspiration de cette communauté est venu par le village de Findhorn en Ecosse. Il n'y a pas de chef dans la communauté, il n'y a pas de religion ou pensée d'appartenance commune, mis à part l'envie de mieux vivre.



Lebensgarten, bâtisse vêtu de panneau solaire (4)


Auroville en inde est une ville expérimentale créée en 1966 (34) par Mirra Alfassa, aussi appe lée "la Mère, après que le projet soit validé à l'unanimité par l'UNESCO comme d'importance capitale pour le futur de l'humanité. Aujourd'hui, il est considéré comme le seul projet international concernant la transformation des consciences. Ce projet de ville qui se réalise pas à pas se veut être un lieu qui n'appartient à personne. Chaque personne y résidant doit être au service de la Conscience Divine, une spiritualité transcendant la religion. La ville se veut de plus être un lieu d'éducation perpétuelle et recherches matérielles et spirituelles donnant corps à une unité humaine concrète. La ville est divisée en 3 secteurs qui sont la zone industrielle, celle résidentielle, internationale et culturelle et est censée avoir une forme de galaxie en spirale. Les habitants venant de 50 pays différents sont organisés en 35 unités de travail. En 1988, suite au décès de la créatrice du projet, le gouvernement indien donne un statut unique à cette ville de 20 km2 et son administration est donnée à un conseil de 7 personnes du gouvernement, de la société Sri Aurobino et de la communauté elle-même.


Auroville, faut-il encore la présenter ? (5)


Damanhur en Italie est une fédération de communautés spirituelles. L'idée a été lancée en 1975 par Oberto Airaudi, aussi nommé Falco Tarassaco et est basée sur la solidarité, l'amour, le partage et le respect de l'environnement. Elle est reconnue en 2005 comme modèle de société durable par le Global Settlements Forum des Nations Unies. C'est là que se trouve la Huitième Merveille du Monde, les Temples de l'Humanité, "construction souterraine dédiée à l'éveil de l'étincelle divine présente dans chaque être humain"(35). Tout comme Auroville, Damanhur semble être le terrain d'expérimentation sur tous les plans depuis 40 ans. La vie est ainsi vécue à travers l'exploration des domaines politique, culturel, artistique et énergétique. La vie est vue comme en transformation constante qui se vit à travers l'échange avec les autres. Ils ont leur propre constitution, leur école de méditation, leur école de formation.


Damanhur, sur les hauteurs italiennes (6)


" La vie est ainsi vécue à travers l'exploration des domaines politique, culturel, artistique et énergétique. La vie est vue comme en transformation constante qui se vit à travers l'échange avec les autres. Ils ont leur propre constitution, leur école de méditation, leur école de formation. "


Crystal Waters en Australie est un territoire permettant à la faune et flore sauvage de se développer et est considéré comme un sanctuaire. Il y vit actuellement plus de 200 personnes et encore quelques centaines de plus dans les territoires annexes nommés Conondale, Witta et Maleny. Il existe dans l'écoparc un camping, le café, l'école et les autres infrastructures dont s'occupe la coopération Crystal Waters Community Cooperative. Les membres en sont les habitants du village dont certains s'occupent plus particulièrement du marché et des événements réguliers qui apportent du dynamisme au territoire. Ils sont friands d'essai des technologies durables et certaines techniques ont été exportées partout dans le monde, ce qui leur à valu The World Habitat Award en 1996 (36).



Crystal Waters, en Australie c'est sûr ! (7)


The Farm aux Etats-Unis est le lieu dans lequel arrivèrent une caravane et 80 buses scolaire en 1971 afin de créer un laboratoire pour une nouvelle façon de vivre qui pourrait changer le monde. Aujourd'hui y vit 200 personnes sur environ 8 kilomètres carrés de forêts. Cela représente 4 générations de familles et leurs amis. Il s'y trouve un centre de sages-femmes, une ferme expérimentale et de retraite, un centre d'apprentissage des méthodes utilisées dans les écovillages, un camping et un éco-hotel. Il tentent d'être un centre de gestation des nouvelles idées et donnent des cours, des workshops, créé autant de dynamise que possible pour échanger les connaissances avec les personnes extérieures. Dans leur charte, il est écrit que tous doivent résoudre les conflits dans la non-violence, qu'ils vivent ensemble et sont d'accord sur des principes de vie qui seraient les meilleurs à leurs yeux mais que, tant que cela n'a pas un impact négatif sur autrui ou son environnement, chacun peut vivre comme bon lui semble.


The Farm, la maison commune (7)


Kookaburra Park Eco-village en Australie s'étend sur 485km2 de foret subtropical (37). Les résidents participent à faire pousser leur nourriture, la permaculture est de ce fait importante, le recyclage est bien sûr également mis en avant, et le partage est un mode de pensée prédominante de ses résidents. Ils y ont implanté leur propre système d'énergie, ils font donc aussi pousser environ 30% de leur nourriture, les habitations sont construites en matériaux écologiques et la communauté organise de nombreux événements comme des festivals, fêtes, workshop et des cours également.


Kookabura Park, un site grandiose (9)



Et les écolieux en France ?


Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous propose l'article "Ecolieux, truc-villages, tiers machins... Mais qu'est-ce que c'est? ".

Sinon, pour approfondir vos connaissances, allez jeter un œil à celui "France: Quels réseaux d'alternatives ? Où chercher les écolieux ?" Vous y trouverez nombre de site et liens pour chercher les écolieux de France. Vous pouvez aussi aller voir sur la Carte des Ecolieux du Renard à Vélo en cliquant sur ce lien !



Références :

32. D’ERM Pascale, Vivre autrement, édition Ulmer


Références illustrations :

Comments


bottom of page